Archives pour la catégorie U17

Match U18

Epinal – Colombes

Dernier match du week-end entre 1 équipe déjà qualifiée et une qui ne pourra que regretter la tournure des événements tout au long du week-end. A quel spectacle allions nous assister dans ce match sans enjeu, ou les coatchs spinaliens mettait en scène le 2 éme gardien et où Epinal évoluait avec un défenseur suspendu suite à l’accident de la veille et un blessé ?

Dès l’entame du tier, on compris que Colombes entendait bien rester invaincu chez lui et justifier sa place en finale. Les spinaliens subirent un assaut en règle de leur cage, ne parvenant enfin à shooter qu’à 5’36, après avoir tué une 1ère pénalité.De nouveau pénalisés par le même arbitre que la veille,ils encaissèrent un but à 7’38.  Et il fallut une pénalité des joueurs locaux à 9’36 pour que les vosgiens pointent le bout de leur nez dans le camp adverse. Pénalité stérile mais le jeu de puissance restera en place et c’est sur la même action que la veille que Begel Damien ouvrira la marque assisté de Barin Matti. Les spinaliens prennent alors totalement le contrôle de la rencontre ? Colombes sauvant les meubles et étant à leur tour pénalisé, un joueur prenant en plus 10mn pour méconduite. Et c’est en toute logique qu’ils doublent la mise à 17’07 par Julien Vogt sur un breack à égalité numérique.

Epinal : 15 tirs, 2 buts 6mn de pénalité   Colombes : 10 tirs 1 but 18 mn de pénalité (dont 1x 10)

 

Certainement sermonnés durant la pause, les colombiens attaquaient de nouveau le match pied au plancher et égalisaient à 21’56. Nullement abattus, les spinaliens  reprenaient l’avantage à 23’15 grâce à une relance de Elisa Pernot qui transmettait à Mattéo Viry qui laissait sur place ses 2 défenseurs et se présentait seul devant le gardien qu’il déjouait d’un tir puissant pleine lucarne. Le jeu allait d’une cage à l’autre, aucune des 2 équipe ne voulant lâcher. Après avoir du tuer 2 pénalités, les vosgiens, à nouveau sanctionnés, voyaient revenir un fois de plus les locaux à 31’59. A peine le temps de s’inquietter qu’ils reprenaient les commandes par Florent Cochet à 33’56 qui surprenait le gardien adverse d’un revers excentré après un slalom dans la défense. Ils auraient même du augmenter leur avance à 36’50 avec un but que toute la patinoire à vu sauf l’arbitre.

Epinal : 15 tirs 2 buts 8 mn de pénalité  Colombes : 17 tirs 2 buts 4 mn de pénalité

 

A l’aube du la dernière période, nul ne pouvait préduire l’issue du match. Les 2 équipes faisant jeu égal, cela se jouerait encore sur des détails dont les pénalités en font parties.

Et l’arbitre va encore sévir lourdement, le jeu s’étant durci. Colombes en fera les frais dans un premier temps mais le power-play spinalien restera stérile ou coupé par une pénalité spinalienne. Et à 47’35, Colombes marque un but contesté par le banc orange, personne ne le voyant rentrer (mais il y était bien vu de l’autre coté de la glace). Contestation qui nous vaudra 10 mn de méconduite. S’enhardissant, les locaux durcissaient encore plus le jeu, les pénalités tombant pour les 2 équipes. Plus disciplinés que la veille, les spinaliens restait stoïques face aux coup du sort. Et à 50’29, ils voyaient leurs efforts récompensés par Mattéo Viry qui passaient une nouvelle fois entre 2 défenseurs.Sentant le match leur échapper, les colombiens essayaient bien de revenir mais de manière trop désordonnée et trop dure, ce qui leur vaudra une avalanche de pénalité, jouant quasiment le restant du match à 4 contre 5, les spinaliens shootant à tout va sur le gardien.

Epinal : 18 tirs 1 but 18 mn de pénalité (dont 1de 10mn)

Colombes : 5 tirs 1 but 36 mn de pénalité (dont 2 x10mn)

Epinal – Wasquehal/Dunkerque

2 ème match pour les spinaliens contre Wasquehal, 2 équipes n’ayant plus d’autre choix que de l’emporter pour ne pas être éliminées de la qualification (Wasquehal ayant perdu contrre Colombes 8 à 3)

Et les spinaliens eurent du mal à entrer dans leur match, dominé dans la possession du palet par une belle équipe de Wasquehal. Le 1er vrai tir spinalien n’eu lieu qu’à la 8 ème minute. A la faveur d’une pénalité, l’étau se desserai enfin et les spinaliens retrouvaient leur jeu collectif, s’exprimant d’égal à égal avec leurs homologues. Et c’est en toute logique qu’ils ouvraient la marque à 14’15 sur une relance défensive de Valentin Gutierrez magnifiquement conclue par Mattéo Viry. Ce coup du sort permettait aux spinaliens de dominer la fin de cette 1 ere période

Epinal : 10 tirs, 1 but, 2mn de pénalité : Wasquehal : 11 tirs, 2 mn de pénalité

2 èmé période beaucoup plus équilibrée où le jeu était agréable à regarder. A 23’18, la barre venait suppléer le gardien nordiste, avant qu’un but ne soit refusé à l’équipe spinalienne. Et c’est à  la faveur d’une double supériorité que le spinalien Damien Begel venait conclure d’un slap à mi-hauteur au 2 ème poteau sur un jeu en triangle.(30’15). A l’engagement, alors que le jeu était revenu à 4 vs 4, une énorme erreur défensive (manque de concentration ???) permettait aux nordistes de revenir au score.(30’43). Le jeu etait toujours aussi intensif, les 2 équipes se donnant à fond pour faire évoluer le score. Sur un contre,le spinalien  Mattéo Viry se faisait faucher par le dernier défenseur. Pénalty en notre faveur conclu d’un  tir sur le…. poteau.

Epinal : 10 tirs, 1 but, 2 mn de pénalité.  Wasquehal : 14 tirs, 1 but, 6 mn de pénalité

Ne restait alors qu’un tier à tenir. Malheureusement, le sort va alors  s‘acharner sur l’équipe spinalienne à 42’09. Fonçant tête baissée dans un défenseur spinalien qui eut le malheur de lever un peu trop les bras pour se protèger, un joueur wasquehalien se blessa assez sérieusement. L’arbitre infligea alors une 25 mn au joueur de la cité des Images. Et la sanction se transforma alors en punition. Evoluant à 4 durant 5mn, les spinaliens subirent un assaut en règle de la part des Nordistes, ceux-ci scorant à 43’41 et 45’36. L’arbitre continuant à sanctionner les vosgiens, Plch prenant même 2mn pour avoir trop contesté certaines décisions, ceux-ci continuèrent à évoluer en infériorité presque tout le 3 ème tier, Epinal se privant également par son indiscipline, due à la frustration et à la tournure des événements, de plusieurs joueurs prenant 10mn. Et pour enfoncer le clou, ils encaissaient à 53’10 un 4 ème but, toujours en infériorité. La messe était dite

Epinal :9 tirs,67 mn de pénalité. Wasquehal : 15 tirs, 3 buts 20 mn de pénalité.

Luxembourg – Epinal
1 er match du week-end contre une équipe bien connue des spinaliens et contre laquelle les matchs furent bien souvent sérrés cette saison.

> >  Débutant pied au plancher, les spinaliens partèrent à l’assaut de la cage adverse, s’installant durablement dans la zone luxembourgeoise, ceux ci tirant pour la 1 ère fois sur notre gardien à la 5 èmè minute. A 8’25, les spinaliens étaient doublement pénalisés de 2 accrochés. Evoluant à 3, ce sont pourtant eux qui se montreront les plus dangereux, à l’image de ce contre de Julien VOGT qui se présentait seul devant le gardien mais manquant son tir. En fin de tier, Epinal bénéficiait d’une supériorité. Le jeu de puissance s’installait sans difficulté, et sur un tir du défenseur spinalien Enzo ESTEVES, le gardien laissé un rebond repris par Valentin GUTIERREZ et dévié au fond des filets par Florent COCHET(19’41)

Epinal : 13 tirs, 1 but  Luxembourg 2 tirs

Le 2 ème tier sera la copie conforme du premier acte mais rien ne sera concrétisé, le gardien enchaînant les parades, étant sauvé une fois par le poteau et un but nous étant refusé.

Epinal : 22 tirs, Luxembourg 10 tirs

Sentant le coup jouable, les joueurs du Grand Duché revenaient sur la glace avec d’autres intentions. Défendant beaucoup plus haut, les spinaliens avaient toutes les peines du monde à entrer en zone offensive, le 1 er tir cadré spinalien n’étant déclenché qu’à la 4 eme minute. Et sur une interception en zone neutre, le Luxembourg faisait sa première incursion en zone spinalienne , installait le jeu dans le haut du slot et sur ce 1ER tir, scorait (46’03). Nullement découragés, les joueurs oranges de la Gamyo Academy réinstallaient le jeu mais plus rien ne sera marqué dans ce tier, les luxembourgeois défendant bec et ongle ce nul, se couchat sur tous les palets chauds, le gardien faisant le reste.

Epinal : 10 tirs Luxembourg : 5 tirs 1 but

Direction les prolongations de 5 mn où à l’image du match, Epinal domine mais ne parvient pas à concrétiser.

Epinal 6 tirs. Luxembourg 2 tirs

> > Arrive la terrible épreuve des tirs au but ou les Luxembourgeois réussiront leurs 3 tirs contre 2 pour les spinaliens (Florent COCHET et Matti BARIN)

Les luxembourgeois  nous privent d’une victoire qui nous tendait les bras

 

 

30-03-16  Epinal – Amnéville 11-2 (5-1 ; 1-1 ; 5-0)

Dernier match de la saison régulière pour les U18, déjà assurer de terminer 1er de leur poule. En recevant Amnéville, il convenait de peaufiner certains réglages pour préparer au mieux les ½ finales qui se dérouleront dans 15 jours en région parisienne.

Et dès les 1 eres minutes, les assauts spinaliens portèrent leurs fruits puisque 3 buts étaient inscrits (1’49-2’45-‘4’35). Il faudra une énorme erreur de la défense spinalienne en zone offensive pour permettre aux Galaxians d’inscrire un but (4’55). Ce but avait le don de relancer la machine spinalienne qui, soit butait inlassablement sur un gardien en état de grace , soit manquait le dernier geste. A 17’42, une supériorité parfaitement négocier permettra aux vosgiens d’aggraver le score, suivi d’un nouveau but à 18’28.
Fin tier 1 : Epinal 19 tirs ,5 buts (1’49-2’45-4’35-17’42-18’28) ; Amnéville :7 tirs, 1 but

Le 2 ème tier semblait repartir sur les mêmes bases avec une réalisation des joueurs de la cité des Images à 21’33. Mais à trop vouloir jouer facile, le jeu se diletait de plus en plus et devenait déagréable à regarder. Ce dont profitait Amnéville pour inscrire un second but à 36’03. Rien de bien interessant à signaler ensuite.
Tier 2 : Epinal 17 tirs, 1 but (21’33) ; Amnéville :4 tirs, 1 but

Recadrés par l’entraineur durant la pause, on sentait que les joueurs de la Gamyo Academy allaient se remettre en ordre de match. Feu de paille durant les 1 eres minutes car à nouveau chacun y allant de son exploit personnel. Il faudra un temps mort de l’équipe mosellanne pour que Peter Slovak réitère son souhait de developper le jeu. Il n’y eu alors que des vagues oranges sur la cage adverse, le score s’aggravant régulièrement, les poteaux venant à plusieurs reprises sauver le gardien adverse
Tier 3 : Epinal 23 tirs, 5 buts (48’18 ;54’22 ;56’09 ;59’14 ;59’49) Amnéville 3 tirs 0 but

Victoire logique des pousses spinaliennes 11 à 2 mais qu’il est dommage qu’ils ne jouent pas toujours sur le même rythme. Lors des ½, il faudra livrer des matchs pleins au risque d’avoir de cruelles désillusions.

13-03-16   Epinal – Luxembourg 3-2  (1-0 ; 1-1 ; 1-1)

Avant dernier match de la saison pour les U18 spinaliens, a égaliter de point avant le match avec leur hôte du jour, Luxembourg. La 1 ère confrontation entre les 2 équipes avaient permis aux Gamyo Academy de l’emporte 7 à 1 au Luxembourg, avant de faire match nul à Poissompré courant février dans un match très tendu. Les 2 équipes étant qualifiées pour les ½ finales, restait à savoir qui terminerait 1er de la zone Est.

Dès le début du match, les jeunes spinaliens imprimaient une intensité dans les duels et s’installaient durablement en zone offensive mais ne voyaient pas le fruit de leur travail récompensé, la faute à un gardien enchaînant de superbes arrêts. Il faudra une pénalité luxembourgeoise pour qu’enfin les joueurs de la cité des Images prennent les devants sur une superbe action en triangle devant le cerbère adverse. La suite du tier sera du même accâbit mais l’efficacité ne sera pas au rendez vous,comme sur ce duel encore gagné par le gardien luxembourgeois à 14’21.

Fin tier 1 : Epinal : 11 tirs cadrés-1 but (6’44) ; Luxembourg : 2 tirs cadrés

Dès le début du second acte et des lignes ressérées, on sentait bien que les visiteurs ne venaient pas en victime, comme sur cette incursion parfaitement enrayée par le gardien spinalien (21’) immédiatement suivi d’une contre attaque spinalienne qui elle fera mouche.Après la réduction du score sur une supériorité, plusieurs occasions auraient pu permettre aux joueurs oranges d’accroître leur avance dont notamment un break à 31’09 et un but refusé à 35’49. Malheureusement, le jeu se durcissait de plus en plus et sur grosse charge d’un Luxembourgeois, une échauffourée envoyée un joueur de chaque équipe en prison pour 10 mn.

Tier 2 : Epinal 14 tirs cadrés-1 but (22’) ;Luxembourg 7 tirs cadrés-1 but (30’27)

Le 3 eme tier sera la copie conforme du second avec un but spinalien à 45’03,des occasions gâchées coté spinalien, comme cette superbe passe en retrait dans l’axe du but qui aurait dû connaître meilleur sort sans un superbe arrêt réflexe du gardien adverse, des charges très appuyées luxembourgeoises qui leur vaudra une 25’, une réduction du score à 58’09 très contestée qui nous vaudra une 10’.

Tier 3 : Epinal11 tirs cadrés-1 but (45’03) ; Luxembourg 7 tirs cadrés- 1 but (58’09)

Match intense qui permet à la Gamyo Academy de prendre la place de leader. Mais attention, le réalisme fait trop souvent défaut et pourrait coûter cher lors des ½ finales, tout comme l’indiscipline.

Dernier match de la saison régulière le week-end prochain contre Amnéville à Poissompré

 

20-02-16  Besancon – Epinal 1-17 (0-7 ; 0-5 ; 1-5)

A la recherche des 2 derniers points pour valider leur ticket pour les ½ finale France, les spinaliens se rendaient samedi soir à Besançon, dernier de leur poule. Et c’est face à une équipe réduite à sa plus simple expression du fait de nombreuses absences qu’ils le firent, pas toujours avec la manière, oubliant de temps à autre leurs bases.

Tier 1 : Epinal 23 tirs cadrés 7 buts (1’56 ;6’01 ;9’14 ;9’22 ;11’12 ;11’54 ;16’17) – Besançon 3 tirs cadrés 0 but

Tier 2 : Epinal 24 tirs cadrés 5 buts (25’41 ;30’02 ;35’27 ; 37’53 ; 38’46) – Besançon 3 tirs cadrés 0 but

Tier 3 Epinal 24 tirs cadrés 5 buts (41’14 ; ‘43’23 ; 52’20 ; 53’22 ; 59’48) – Besançon 3 tirs cadrés 1 but (42’10)

http://www.hockeyhebdo.com/article-u18—les-gamyo-surclassent-l-entente,8206.html

En prime, la galerie photo sur Hockey Hebdo.

Prochain rendez vous le 13 mars contre la belle équipe de  Luxembourg, match pour la 1 ere place du groupe. Venez nombreux pour les encourager.

14-02-16 Epinal – Luxembourg 2-2  (1-1 ; 1-1 ; 0-0)

Match important pour les U18 ce jour avec la venue du Luxembourg. Les 2 équipes avaient besoin de point pour pouvoir valider leur ticket pour les ½ finales Excellence avant l fin du championnat. Et comme il fallait s’y attendre, ce fut un match âpre mais disputer dans un bon état d’esprit.

Durant ce 1 er tier, les occasions furent légion de part et d’autre durant les 10 premières minutes avant que le jeu ne baisse d’intensité. On s’orientait vers un résultat vierge lorsque, sur un retour à 5 des 2 équipes, un changement de ligne hasardeux permettaient aux huskies du Luxembourg d’ouvrir la marque à 18’24. Les spinaliens repartaient alors de plus belle et eurent la bonne idée d’égaliser à 3 secondes du buzzer(19’57).Fin tier 1 égalité 1 partout 10 tirs cadrés pour Epinal à 6

2 ème tier démarrant sur un faux rythme ou les 2 équipes se neutralisent parfaitement en zone neutre durant les 10 ères minutes.Cependant, à 32’37, au terme d’un beau mouvement collectif, les jeunes Gamyo prenaient l’avantage, annuler 5mn plus tard sur une belle action luxembourgeoise, alors qu’Epinal avait le match bien en main avec 2 poteaux et 2 breaks bien enrayés par le gardien luxembourgeois.Fin tier 2 : 2 à 2 et 10 tirs pour Epinal à 7

3 èmè tier un peu à sens unique ou Luxembourg défendait haut et bien pour empecher les tirs de la ligne bleue mais ne pouvait pas guère se montrer dangereux en attaque. Rien ne sera marquer durant ce tier malgrè a nette domination des joueurs de la cité des Images sous les encouragements d’un public encore venu nombreux. Fin tier 3 : 2 à 2 12 tirs cadrés pour Epinal à 7

Alors que tous pensaient le match fini, l’arbitre décida d’entamer une prolongation de 5 mn. Prolongation stérile malgré un dernier break spinalien à 10 secondes du terme parfaitement stoppé par le gardien luxembourgeois.

Finalement, les 2 équipes repartiront avec chacune 1 point, une validation pour les ½ finales  encore à valider, même si les spinaliens ont faits le plus dur puisque 1 victoire lors des 3 prochaines rencontres les assureraient d’y participer, si possible ce samedi à Besançon.

Pour la 1 ere place du groupe, tout se jouera contre le Luxembourg lors de la rencontre du 13 mars à Poissompré, le championnat se jouant en 1+1/2 aller/retour

07-02-16  Dijon – Epinal  0-12  (0-6 ; 0-5 ; 0-1)

Battu 6 à 5 le 3 janvier dernier sur la glace dijonnaise, les spinaliens avaient à cœur de remettre les pendules à l’heure avec les Ducs. Gonflés à bloc, ils n’eurent pas longtemps à attendre, leur premier une-deux terminant au fond des filets (0’27), doublant le score à 3’05 sur leur première supériorité. A peine le temps aux dijonnais de s’en remettre que le tableau affichait un but de plus(3’24). Pratiquant un pressing sur le porteur du palet, les vagues oranges revenaient inlassablement dans la zone de l’équipe locale qui ne pouvait que constater les dégats à 8’17, les gamyos parvenant même à scorer en infériorité sur un contre rondement mené (10’31). Une unité viendra encore augmenter leur escarcelle durant ce tier (13’30), tapant même le poteau lors de leur 2 ème infériorité.Rapides et precis dans leurs passes, les jeunes pousses spinaliennes géraient les débats sans vraiment voir le danger devant ses buts, sous les yeux d’un Stéphane Barin tout sourire dans les gradins.  Fin Tier 1 6 à 0 pour Epinal, 21 tirs cadrés à 9

Remontés par leur coatch durant la pause, les dijonnais débutaient alors un début de second tier plus agressif, menant les débats durant les 5 premières minutes, tirant 9 fois alors que nos joueurs n’en étaient qu’à 4. Revenant à leurs basiques, les spinaliens patinaient à nouveau sur l’adversaire, tuant tous les derniers espoirs dijonnais en 3 minutes (25’13-25’45-27’03). Malgrès un temps mort demandé par le coatch de la cité ducale, le score continua d’enfler à 28’24 et 32’26. Avec le durcissement du jeu, une bagarre dans l’enclave spinaliennne faudra à un défenseur spinalien, ainsi qu’à l’attaquant dijonnais une exclusion du match à 38’37. Fin tier 2 5 à 0 pour Epinal, 16 tirs cadrés à 15.

Avec l’absence d’un défenseur, Peter Slovak était obligé de modifier les lignes, repositionnant un attaquant en défense. Avec pour consigne de ne pas trop s’exposer et de préserver le blanchissage du gardien spinalien.Chose faite puisque rien ne sera marqué à notre encontre,un défenseur venant suppléer le gardien spinalien alors que le palet filait au but, Epinal n’exploitant qu’une seule supériorité (55’56) pour porter la marque à 12 à 0. Fin Tier 3 : 1 à 0 pour Epinal, 8 tirs cadrés à 13.

Les joueurs de la cité des images ont livrés ce jour une prestation complète, tant offensivement que défensivement. Présents sur tous les palets, pratiquant un jeu de passe rapide, précis, (hormi le contre, tous les buts sont crédités d’une ou 2 assist ) l’issue de la rencontre ne pouvait être que positive. Efficacité également du power play ( 4 sur 7).

Ils viennent de faire un grand pas vers les ½ finale, à confirmer dès dimanche prochain à Poissompré contre le Luxembourg, autre prétendant aux qualifications.

23-01-16  Epinal  –  Besançon 11 à 4 (2-2 ; 2-2 ; 7-0)

Opposés ce soir à Besançon,équipe qu’ils avaient battu 20 à 1 lors de la 2 eme journée, les joueurs de la Gamyo Academy nous ont délivré un match en 2 temps.

Le moins bon : Malgrè un début de tier ou la 3 ème ligne ouvrait la marque dès 2’26, l’égalisation arrivait à 4’14 sur la 2 eme montée.Hormis une 1 ere qui tournait bien, l’écart de niveau ne permettait pas aux spinaliens de pouvoir développé un jeu agréable à regarder, l’avantage spinalien à 5’07 étant annulé à 16’ 33. Et ce chassé croisé continuera lors du 2 ème tier, Besançon prenant même les devants à 28’44 avant l’égalisation et la prise de commande , 29’38 et 30’54. Et comme d’habitude, les bisontins reviendront au score à 37’35, profitant d’un temps de présence trop important de joueurs qui n’avaient pas faits leur rotation.

L’espoir : Le retour au vestiaire remettaient les chose au clair. Après modification des lignes et un changement dans les rotations des lignes, les joueurs de la cité des Images montraient enfin leur vrai visage avec un jeu beaucoup plus fluide, plus rapide qui mettait rapidement les bisontins dans le vent : 7 réalisations durant ce tier (48’38 ;51’32 ;53’26 ;53’40 ;55’56 ;57’17 ;59’10) tout en pouvant accorder un peu de temps de jeu à tous, pour une victoire 11 à 4.

Le bilan :  Il conviendra dorénavant aux coatchs de trouver la bonne formule pour permettre à tous de s’exprimer, mais surtout de mettre en condition optimale les joueurs pour assurer les bons résultats.

10/01/16 Amnéville contre Epinal  1-13 (0-8; 1-2; 0-3)

Après la difficile WE de la semaine passée, les U 18 se devaient de prendre des points pour rester dans la course aux ½ finales.

Opposés aux Galaxians d’Amnéville, la partie débutait de la meilleure des manières puisqu’ils auvraient le score à 1’07, doublant la mise lors de la 1 ère supériorité numérique qui leur était proposée (4’26). Pratiquant un jeu rapide en passe, le score ne cessera d’enfler lors de cette période : 11’25 ;12’36 ;14’03 ;16’50 ;18’14 ;18’32 2 buts étant marqués en infériorité.

Malheureusement, retombant dans leurs travers, le 2 ème tiers fut beaucoup plus compliqué, les deux équipes enchainant les pénalités. Et à ce jeu là, les spinaliens ne pratiquent plus leur hockey, ne mettant que 2 buts (25’24 ;37’19), ne profitant pas des supériorités qui leur étaient proposées. Ce sera à 4 secondes du terme de la période que les Galaxians ouvriront la marque sur une bévue de la défense spinalienne dans le slot.

Sermonnés par le coatch, les joueurs de la Gamyo Academy revenaient avec de meilleures intentions, inscrivant un but d’entrée de jeu (40’41). Mais à la mi-match, le jeu se durcissait à nouveau et les spinaliens oubliaient une fois de plus de pratiquer leur jeu, inscrivant tout de même un nouveau but en supériorité (54’27) et un en infériorité (55’56)

Victoire certe, mais il faudra, pour éviter de cruelles désillusions, penser à jouer au hockey comme ils savent le faire plutôt que de tomber dans la provocation et perdre toute fluidité dans leur jeu. Reste également quelques points à améliorer, les face off et les supériorités.

02-03/01/16  EPINAL contre STRASBOURG et DIJON

Après un mois sans compétition et peu d’entrainement durant les fêtes de fin d’année, les U18 avaient un double challenge à relever ce WE pour valider définitivement leur billet pour les ½ finale France.

Tout d’abord samedi 02-01 au soir, devant 280 spectateurs (merci à eux de la part de toute l’équipe), ils étaient confrontés à Strasbourg, équipe qu’ils avaient déjà vaincue 2 fois cette saison. Et dès le début de la rencontre, on a vu qu’ils auraient du mal. Plus rapide, mieux positionnés, les strasbourgeois s’installaient dans la zone spinalienne d’où le gardien faisait les arrêts nécessaires pour maintenir l’équipe dans le match. Et c’est contre le court du jeu que les jeunes pousses de la Gamyo Academy ouvraient le score à 5’25. Les joueurs de l’Etoile Noire continuaint leur forcing, égalisant à 10’52 sur une supériorité numérique. Pas pour longtemps puisque Epinal reprennait les devants à 11’41, parvenant même à creuser l’écart à 15’38. Sans se désunir, les strasbourgeois continuaient leur travail de sape et revenaient au score à 18’53 Fin tiers 1.

Le début du 2 ème fut tout simplement calamiteux. Strasbourg revenait au score sur une énorme bévue de la défense spinalienne à la ligne bleue strasbourgeoise(21’56), but qui déstabilisait l’équipe et qui permettaient aux strasbourgeois de prendre les devants à 24’12. Sentant que l’équipe vacillait, les coatchs spinaliens, Peter Slovak et Jan Plch prenaient un temps mort mais le mal était fait. Les bas rhinois rajoutaient un but supplémentaire à 29’26, les spinaliens n’étant plus capables de construire le moindre fait de jeu.Seul une supériorité numérique leur permettaient de recoller au score à 34’07.       Ne restait alors qu’un seul tier pour espérer revenir au score mais les minutes s’égrenaient sans que les spinaliens ne prennent l’ascendant sur un ensemble strasbourgeois bien huilé qui creusait encore plus l’écart en 2mn (50’06 et 51’52), les spinaliens ne pouvant scorer qu’une seule fois à 51’52. Score final 5 à 7. Il faudra sousligner que l’équipe à pris autant de buts en un match que depuis le début de championnat

Dimanche 03-01, la principale question était de savoir si les organismes avaient récupéré du match de la veille. Opposé à Dijon, équipe qu’ils avaient déjà vaincue lors de leur unique rencontre, les spinaliens jouaient enfin au hockey face à un ensemble qui avait du répondant avec ses joueurs alignés en Elite B. les 2 équipes se renvoyaient coup pour coup, le palet filant d’un but à l’autre. Seule une double infériorité spinalienne en fin de tier permit aux bourguignons d’ouvrir la marque(18’55)

Revenu sur la glace fort motivés, les joueurs spinaliens ne se repositionnent pas correctement sur le retour de prison et d’un tir de la ligne bleue, Dijon trouve à nouveau la faille (20’55). Le mano à mano reprend jusqu’au coup de massue arrivant à 28’21 sur un pénalty , suivi une minute plus tard du 4 ème but dijonnais (29’30) Vexés, les spinaliens se relançaient à l’assaut de la cage des Ducs, inscrivant 2 buts en 10 secondes(32’09 et 32’19). Joie de courte durée, ceux ci reprennant un peu d’avance à 33’19, avantage réduit à nouveau par les oranges à 35’04. Le tier se terminait sur un but refusé et 2 poteaux pour les spinaliens.  Et une distribution de prison des 2 cotés.

Revenu sur la glace à 4 vs 4, les spinaliens complètement à l’arrêt regardaient les dijonnais enfiler le 6 ème but (40’10). Sans se décourager ils repartaient à l’assaut de la cage dijonnaise, scorant par 2 fois (45’49-53’10), assiégeant la cage dijonnaise jusqu’ au coup de sifflet final.

Nouvelle défaite donc, mais beaucoup plus constructive que le match de la veille. Toutefois, sans être réellement compromise, la qualification pour les ½ sera à aller chercher avec les tripes car les joueurs de la cités des images ont grillés quelques cartouches ce WE.

06-12-15  EPINAL  –  DIJON (victoire 8 à 2)

Après 5 semaines sans match,les U18 spinaliens remettaient le bleu de chauffe en accueillant Dijon.
Equipe venue à 2 lignes, une composée de joueurs Elite A, l’autre de titulaires ne participant pas au PND
C’es donc avec une certaine appréhension que la partie débutée.
C’est donc naturellement que les 2 équipes se rendaient coup pour coup, le palet filant d’un but à l’autre mais sans véritablement de danger.
A ce petit jeu, Epinal pu ouvrir le score à 6’48 sur une belle constuction offensive. La main mise spinalienne se fera alors sentir sans concrétisation immédiate au score
puisqu’il faudra attendre 16’46 pour voir l’avance spinalienne devenir plus conséquente.
Joie de courte durée car sur un tir anodin que personne ne vit partir au milieu d’une foret de jambe à la ligne bleue, les dijonnais revenaient au score (17’33)
C’est sur ce score que les 2 équipes regagnaient le vestiaire.
2 ème tier commençant par un but spinalien à 20’41 sur une supériorité.
La main mise spinalienne se faisait alors de plus en plus forte, Dijon ne se contentant plus que de contre par sa ligne Elite mais l’arrière garde
spinalienne ne lachait rien, ne laissant partir que des tirs non cadrés.
Et c’est logiquement que le tableau continua à enfler du coté spinalien.
Tout d’abord sur un tir au but suite à un accrocher alors que notre attaquant filait seul au but (31’58), puis sur une action parfaitement construite
sur une supériorité (36’55).
3 ème tier identique au second, main mise spinalienne avec des actions construites et 3 nouvelles unités au compteur: 46’08 – 49’07 – 55’03 alors que Dijon ne pouvait que lancer des contres dont un sera gagnant à 52’38
Match sérieux des spinaliens qui s’avancent tout doucement vers une qualification vers les 1/2 finale Championnat France Excellence avec pour le moment la meilleure défense et meilleure attaque, ce qui a fait dire à un joueur de Dijon après la rencontre que notre place était en Elite et pas en Excellence.
Prochain match le 2 janvier à Poissompré contre Strasbourg et le lendemain à Dijon qui ne manquera pas d’aligner sa plus grosse équipe pour effacer le revers de ce jour. La seule déception pour nos U18, c’était de pas pouvoir jouer avec leur nouvelle couleur comme leurs aînés de la D3.

25-10-15 Amnéville – EPINAL (victoire 8 à 0)

5 ème match de la saison pour les U18 ce jour à Amnéville. Et comme ils en en pris l’habitude, ils ouvrent la marque à 45 secondes, doublant la mise à 4’55. Continuant à pousser, une 3 ème unité vient s’ajouter au compteur à 12’27. Croyant le match plié, les spinaliens tombent alors dans la facilité, passes mal assurées, montées solitaires… Malgrès ses lacunes, les scores ne fera qu’enflé lors de ce 2 ème tier avec des réalisations à 21’23,29’03, 30’06 et 37’45. 3 ème tier à oublier tant il fut insipide, les joueurs n’étant plus dans leur match, se contentant du strict minimum et gâchant de trop nombreuses occasions, ce qui s’en ressent au compteur puisque un seul but sera mis lors de cette ultime période à 50’06. Il faudra être plus sérieux lors de la prochaine confrontation le 15 novembre à domicile contre Luxembourg pour garder cette 1 ere place au classement, synonyme de qualification aux ½ finales du championnat de France.

Venez nombreux les encourager.

17-10-15 Luxembourg – EPINAL (victoire 7 à 1)

Equipe leur ayant donnée du fils à retordre les années passées, les U18 spinaliens se rendaient ce samedi au Luxembourg. Equipe cosmopolite puisque composée de joueurs tchèques, slovaques, suédois… et de 3 luxembourgeois.Désirant se mettre à l’abri dès l’entame du match, les joueurs de la cité ne mirent que 12 secondes pour trouver la faille, doublant la mise à 4’16. Dans un match intense, où le palet filait d’une cage à l’autre sans interruption,  les Luxembourgeois reviendront au score juste avant la fin du tier (18’00). Tier qui se terminera avec une infériorité vosgienne.Juste le temps de sortir de prison et les jeunes spinaliens refont parler la poudre à 31’55. Plus rien de marqué dans ce tier, qui comme le 1er sera très soutenu en patinage, le danger étant porté d’une cage à l’autre et dans un bon état d’esprit avec un arbitrage à la hauteur. Revenu sur la glace pour le 3 ème tier avec d’autres intentions, les joueurs du Grand Duché durcissent alors le jeu, voulant marquer leur territoire. A ce jeu, nos spinaliens eurent de la répartie mais subissent alors les foudres du corps arbitral, à bonne escient dans tous les cas. Et paradoxallement, ils furent encore plus dangereux en infériorité , scorant par la même occasion à 51’28. Revenu à 5, ils recidivent à 51’52. Nouvelle avalanche de sanctions coté spinalien, qui profite toujours à nos joueurs avec un nouvel essai transformé à 52’25. Le dernier but spinalien sera inscrit à 59’29, à la plus grande joie de toute l’équipe (alors en infériorité) puisque mis par un de leur nouveau coéquipier qui venait de débuter le hockey il y a tout juste 3 semaines. Ce match était attendu par beaucoup afin de situer le niveau de leurs concurents. Et ce match a tenu ses promesses. Intensité, charges correctes, phases de jeu construites arbitrage à la hauteur, tout pour une soirée réussie. Et un retour enflammé avec l’annonce de la victoire des Gamyo.

19-09-15  STRASBOURG2 – EPINAL (victoire 9 à 3)
Ce déplacement en terre strasbourgeoise, et ce malgrès le score de la semaine passée, n’avait rien d’une partie de plaisir.
Avec un effectif réduit ( 10 joueurs et 1 GB) mais surtout que 3 défenseurs( le 4 eme étant au service de l’équipe Magnus), les visages étaient fermés à l’heure du coup d’envoi.Dans l’obligation de se mettre à l’abri le plus vite possible pour mieux ensuite gérer l’effort, les Spinaliens ouvraient le score au bout de 50′, marquant un second but à 4’35. Croyant le plus dur fait et butant souvent sur le gardien adverse, les joueurs de la cité des images perdaient toute fluidité dans le jeu et ce faisaient  remonter au score en 30′. Il aura fallu une double supériorité en fin de période pour les voir revenir au vestiaire avec ce petit but d’avance. (2-3)
3 grosses erreurs défensives engendrant 2 buts, le message fut clair durant la pause. Débutant gentillement, le match s’emballa après l’agravation en 15′ du score par Epinal, alors en infériorité numérique (24’07 et 24’22).
Piqués au vif,les strasbourgeois imposait alors un défi physique ou Epinal allait perdre des forces, jouant souvent en inférioritré numérique, a l’incompréhension parfois du coatch spinalien, Peter Slovak.Plus rien ne sera marqué de part et d’autres durant ce tier (2-5)
Devant revenir au score, les strasbourgeois débutent le 3 eme tiers sur le même tempo sauf que l’arbitrage se retourne contre eux. Et le power play spinalien n’en profitera meme pas pour creuser l’écart, gachant beaucoup trop d’occasion, etant meme parfois dominé.
La fin de match permit aux joueurs vosgiens d’afficher 4 buts de plus alors que les locaux profitaient d’un jeu à 4 vs 4 pour ajouter une unité de plus au compteur.

Victoire 9 à 3

12/09/15  EPINAL – STRASBOURG2

Pour leur 1er match à domicile, les U18 spinaliens (coaché par Peter SLOVAK et Yann PLCH) offraient l hospitalité à Strasbourg.

Commençant sur un faux rythme, les 2 équipes se neutralisaient en zone neutre sans que rien de bien intéressant ne se passe.Ils parvinrent quand meme à scorer à 5’04 avant que le jeu se délite à nouveau. Sur leur 1ere supériorité, les spinaliens agravaient enfin la marque (13’40), ce  qui avait le don de piquer au vif les strasbourgeois mais le score restera inchangé.

2 ème tiers toujours aussi brouillon malgrè la bonne volonté spinalienne à vouloir construire du jeu, et sur une erreur défensive, les hauts rhinois recollent au score. A la mi-match, les automastismes se mettaient tout doucement en place et les Strasbourgeois, souvent dépassés, ne pouvaient que constater les dégâts au score par 3 unités de plus(29’58-36’42-39’57).

3 ème tiers à sens unique où Epinal, pratiquant un jeu plutôt agéable à regarder, s’envolait enfin au score avec 4 unités de plus au compteur

Victoire 9 buts a 1 pour une équipe encore en rodage et ayant un effectif réduit ce soir.